Québec - Kayak de Mer

Vogue à la mer

Paddle of the sea : Little Red boat

Le samedi, 27 août 2011 — Je me baladai sur les berges de l'Île d'Orléans, à la recherche d'un trésor. J'aperçus alors un petit bateau rouge, assit seul sur le rivage. En le prenant dans mes mains, je constatai aussitôt la valeur de celui-ci. Sa peinture âpre au touché et son bois fracassé me racontaient les tempêtes passés et les mers calmés. Les inscriptions soigneusement gravées sur sa coque me permettraient peut-être de trouver son capitaine.

Québec Kayak - Vogue à la mer - Paddle of the sea - Little Red
Paddle of the sea : Little Red boat

 

 

 

Une indication, un numéro, m'indiqua la provenance de Little Red. Ce dernier dut passer par la ville de Québec, par Montréal, par Toronto, par le lac Huron et par le lac Supérieur. Une aventure de 2 500 km qui prit naissance à Marquette, au Michigan, où je rejoignis Judith Smith, une enseignante à la retraite. Cette dernière raconta qu'elle faisait la lecture de Paddle of the sea à ses élèves, l'extraordinaire odyssée d'un minuscule canot sculpté par un petit garçon indien de beau pays Nipigon qui rêvait d'un voyage impossible et lointain.

Le thème de la classe était : « Chaque jour est un nouveau voyage. » Dès l'automne, Mme Smith lisait un chapitre par semaine. Il faisait partie des études sociales, car on y retrouvait un peu d'histoire, un peu de géographie et quelques notions d'économie. Tout au long de l'année scolaire, les élèves faisaient une levée de fond pour défrayer les coûts d'un voyage au Pictured Rocks à Munising. Des pêcheurs, mais aussi des sculpteurs sur bois rendaient visite à la classe. Puis, en fin d'année, les étudiants construisaient leur propre « Paddle to the sea », sculpté par un parent et décoré par les élèves. Les enfants prenaient soins de graver leurs initiales sur la coque de leur bateau, au cas où il devait être trouvé. Toute fois, Little Red ne porte pas d'initial. Il demeurera donc le bateau de l'enfant inconnu.

Entre les années 2000 et 2007, un grand nombre de canots coiffé d'un indien furent lancés d'un bateau d'excursion au large de Pictured Rocks National Lakeshore, mais bon nombre se perdirent dans le lac Supérieur. Le plus vaillant fut retrouvé à Sault Ste-Marie, en 2007. Judith Smith eut donc toute une surprise en recevant un appel de l'Île d'Orléans, en 2011. Mais comment Little Red avait-il survécu aux fantastiques montres marins, et qu'était-il advenu du petit indien ? Je pensai qu'un numéro peint à la main sur Little Red saurait m'en dire davantage sur son itinéraire.

J'appelai à Montréal pour découvrir qu'un vacancier avait croisé la route de Little Red lors d'une expédition en canot à Sault Ste-Marie. À cette époque, l'indien avait survécu aux requins et aux pirates. L'aventurier avait contacté Judith Smith au Michigan, mais n'avait relâché Little Red qu'à son retour de voyage, en 2007, sur une plage située tout juste en amont du pont de Québec. Bien sûr, ce dernier dénouement m'attrista. Quoi qu'il en soit, il m'apparut que l'indien parcourût quelque 25 km, en 2007, avant d'être poussé profondément sur le rivage de Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans. Chaque matin, je l'ai cherché en vain le petit indien. Le troisième jour, je pensai qu'il en avait eu assez d'attendre et qu'il s'était épris d'une fille de Wendake.

Fidèle à la tradition, je repeignis Little Red sachant qu'une belle peinture rouge lui permettra d'être retrouvé plus facilement. Je pris soins de le mettre sur la bonne voie, le 8 octobre 2011, à mi-chemin entre l'Île d'Orléans et l'île Madame. Little Red partit avec un temps ensoleillé aux couleurs d'automne. Je le regardai partir, se tenant sur de magnifiques vagues de 4 pieds, poussé par des vents du sud-ouest à 40 km/h. Les cries de dizaines de milliers d'oies des neiges l'accompagnèrent sur la route des Grands Voiliers, « Bye Paddle », comme l'avait fait des dizaines d'enfants, quelques années plus tôt, sur le lac Supérieur.

 

La seule chose que beaucoup d'étudiants se souviennent de leurs années d'école élémentaire est ce voyage au Pictured Rocks. À dire vrai, c'est juste un tas de trucs vraiment bien qui est sorti de cette histoire. Ce sont des souvenirs pour les enfants, le plaisir de voyager, de se demander où cela prendra fin. On ne prend pas toujours la voie facile. Nous l'avons fait par amour de nos lacs, et du Michigan.

Judith Ashley Smith

 

Mise à l'eau de Little Red

Durant les années 2000 à 2007

Pictured Rocks National Lakeshore
Michigan, États-Unis   1-906-226-6245

Découverte de Little Red

Le samedi, 27 août 2011

Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans (Québec)
Latitude Nord : 46° 54' 11"   Longitude Ouest : 71° 04' 33"

 

Vous aimerez aussi

  • court métrage : Vogue-à-la-mer   Bill Mason, 1967, 28 min 5 s
  • classic children's story plays out on Lake Superior : Paddle to the sea   The Mining Journal, July 7, 2010

 

Les Commentaires (6)

Commentez cet Article

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que quebeckayak.com a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que quebeckayak.com ne cautionne pas les opinions exprimées. Les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs prénom et nom. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Vous pouvez adresser vos commentaires à opinion@quebeckayak.com

 

Go Little Red !!! She looks beautiful !

Judith Ashley Smith, 25 septembre 2011
Michigan, États-Unis

 

C'est vraiment chouette cette histoire. Trouvé tout près de chez moi, en plus !

Bernard Bastien, 13 octobre 2011
Québec, Canada

 

That is way too cool !

Marybeth Coyne — Amie avec Judith Ashley Smith, 14 octobre 2011
Michigan, États-Unis

 

C'est bien de voir qu'il est arrivé chez quelqu'un qui l'apprécie !!

Jennifer Ashley Smith — Fille de Judith Ashley Smith, 14 octobre 2011
Michigan, États-Unis

 

Salut !

Je voulais juste mentionner que je suis particulièrement inspiré par l'histoire de l'article qui a été rédigé sur le site de Québec Kayak :-)

J'ai récemment découvert ce petit film des archives de l'ONF grâce à un collaborateur d'un forum nommé « La Symphonie des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent » qui se déroulait à Québec en marge du rendez-vous annuel des Maires et Mairesses de villes et villages des Grands Lacs et du Saint-Laurent à la fin juin. Le concept est que cet immense bassin versant touche des nations différentes, des peuples et des pays qui ne se parlent pas toujours mais qui doivent communiquer car ils sont tous en relation organique via les cycles de l'eau. « Paddle to the sea » exprime bien ce grand territoire et va à la rencontre de ces gens tous différents mais unis par les vagues. C'est vraiment cool d'avoir trouvé un de ces « porteurs d'imaginaire » qui mets en contact des gens d'apparence si loin mais qui au fond, ont une bonne raison pour se parler et s'écouter : notre grand fleuve Magtogoek/Saint-Laurent.

Duane Boisclair, 14 juillet 2012
Écopédagogue et recherchiste Saint-Laurent

 

Quelle agréable coïncidence !

Je me demandais justement où pouvait bien se trouver Little Red. Je suis retourné au site de mise à l'eau, ce samedi, à mi-chemin entre l'Île d'Orléans et l'île Madame afin de prendre quelques clichés de cette dernière. Le fleuve y était toujours très agité, à la différence que le vent soufflait d'est.

J'aime à penser que Little Red a rejoint le Bas-Saint-Laurent ... et qui sait, il pourrait trouver la mer par la suite.

Francis Sirois, 16 juillet 2012
Fondateur de QuébecKayak.com

 

Pour nous joindre   |   Facebook   |   Carte du site   |   Droits d'auteur   |   © quebeckayak.com - Tous droits réservés