Québec - Kayak de Mer

Le kayakiste, Aleksander Doba

L'aventurier de l'année

Le vendredi, 20 mars 2015 — À 67 ans, un kayakiste polonais complète la plus longue expédition de kayak en eau libre à travers l'Atlantique et devient l'aventurier de l'année suite à un choix populaire auprès des lecteurs du National Geographic.

Québec Kayak - Aleksander Doba, le kayakiste de l'année
Aleksander Doba à bord de « Olo », son kayak de 7 mètres.   (Photo : Nicola Muirhead)

 

 

 

Aleksander Doba a traversé l'Atlantique en solo par le chemin le plus long, sans aide et sans voile. Son périple de 12 417 kilomètres a débuté à Lisbonne le 5 octobre 2013 et s'est terminé en Floride le 17 avril 2014. Un total de six mois, deux de plus que prévu en raison des tempêtes et des bris d'équipement.

Doba pagayait 48 kilomètres par jour en moyenne, souvent de nuit, la plupart du temps nu afin d'être plus confortable.

Lorsqu'il était trop loin du rivage pour voir des oiseaux, Aleksander Doba était entouré par la faune marine : poissons, dauphins, tortues, baleines et requins. « Des dizaines de requins ont nagé à mes côtés, dont un prêt à m'attaquer. J'ai dû le frapper à la tête avec la pagaie pour le faire partir, mais ça n'a pas été facile », se souvient Doba.

Aleksander Doba a commencé le kayak à l'âge de 34 ans et il n'a pas eu à s'entraîner physiquement pour ce voyage. « Je me considère comme un touriste », explique-t-il. « J'ai fait cette expédition océanique en tant que touriste et un touriste ne se prépare pas trop. Je me garde en forme avec le vélo, le travail dans mon jardin et la marche. »

Physiquement, Doba n'a pas éprouvé de difficulté à l'exception de problèmes de peau causés par une exposition prolongée à l'eau salée. Cependant, son téléphone satellite a cessé de fonctionner au bout du deuxième mois, le coupant de communication pendant 47 jours. Ensuite, les piles AA de son dispositif de suivi personnel sont mortes, mais l'ingénieur à la retraite a créé un nouveau branchement en utilisant des piles AAA. Il est monté à travers des vagues de 9 mètres. Il a passé 40 jours et nuits aux prises avec des vents et des courants défavorables qui l'ont envoyé pagayer en cercles dans le fameux Triangle des Bermudes.

Enfin, son gouvernail a cassé lors d'une tempête, le forçant à se retirer aux Bermudes pour faire la réparation.

Ce n'était pas la première traversée transatlantique d'Aleksander Doba à bord de « Olo », son kayak de 7 mètres. En 2010, il a été le premier homme à avoir traversé l'océan Atlantique, d'est en ouest en kayak, à la seule force de ses bras, un périple de 5 394 kilomètres, en 99 jours, à l'âge de 65 ans. Parti de Dakar, au Sénégal, le 26 octobre 2010, il a rejoint les côtes du Brésil le 2 février 2011, avant de finalement atteindre Acaraú. Soit une vitesse moyenne de 2,26 km/h, ou 54 kilomètres par jour, avec un pic à 126,5 kilomètres parcourus en une journée. Il a perdu 14 kg durant ces 14 semaines en mer.

« La première traversée transatlantique était pour vérifier mon kayak et me préparer. Le deuxième voyage était pour relever la barre », dit Doba. « J'ai deux fils et deux petites-filles. J'aimerais qu'ils apprennent à ne pas avoir peur de rêver, à transformer leurs rêves en plans et à faire de leurs plans la réalité. »

 

Les Commentaires (0)

Commentez cet Article

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que quebeckayak.com a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que quebeckayak.com ne cautionne pas les opinions exprimées. Les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs prénom et nom. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Vous pouvez adresser vos commentaires à opinion@quebeckayak.com

 

Pour nous joindre   |   Facebook   |   Carte du site   |   Droits d'auteur   |   © quebeckayak.com - Tous droits réservés